bottom-up

LE BOTTOM-UP

Des écosystèmes locaux connectés au monde, une clé du développement économique

Face aux problèmes nationaux comme le chômage, les acteurs d’un territoire sont les premiers à pouvoir trouver et catalyser des solutions adaptées et efficaces. C’est donc en partant d’« en bas » dans la synergie entre l’entreprise et son territoire que l’économie française pourra rebondir. Une France qui gagne en 2020, c’est une France tissée d’écosystèmes territoriaux innovants, connectés au monde, liant entreprises, pouvoirs publics et société civile qui a confiance en ceux qui entreprennent sur le terrain.

Territorialiser pour créer de l’emploi

… par le logement
On sait par exemple que le coût du logement en France – le 1er poste de dépenses des ménages – aggrave le chômage. Différencier les politiques de logement selon les spécificités de chaque territoire apparaît nécessaire afin d’avoir une offre adaptée (économiquement et quantitativement) aux besoins des ménages, et ainsi favoriser la mobilité et l’emploi.

… par la formation et la recherche
Les entreprises doivent aussi s’allier aux universités et aux écoles autour d’elles pour mieux adapter les formations aux besoins du marché. La formation continue des adultes gagne aussi à être régionalisée, c’est-à-dire adaptée à un contexte spécifique.

Territorialiser pour innover

… par les écosystèmes
les premiers partenaires d’une entreprise sont les entreprises d’autres secteurs, proches d’elle géographiquement la concurrence entre entreprises cohabite avec des formes d’alliance est source d’innovations.

Copilotage économique

Les collectivités territoriales ont un rôle à jouer pour stimuler cette innovation horizontale en formant des clusters (Numa-silicon sentier par exemple, ou InitiativesETcité dans la région Hauts-de-France), des pôles de compétitivité ou des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE). À terme et suivant cette logique, chaque région pourrait devenir leader sur un ou deux écosystèmes en fonction de ses spécificités.

Des territoires plus attractifs et mieux connectés : les infrastructures

Ce n’est plus la capacité à exporter et à jouer à l’international d’une entreprise seule qui compte, mais celles de son écosystème. S’inscrire sur le marché mondial et européen implique de mailler le pays en transports publics et de relancer les ports français qui vont devenir essentiels pour la croissance.
Les TPE et PME seront d’autant plus fortes sur la scène internationale que les compétences de chaque administration territoriale seront claires et simples.

bottom-up-1