sub-title_education

ÉDUCATION : POUR BÂTIR LES COMPÉTENCES DE DEMAIN

illu-education

RENFORCER NOTRE SYSTÈME ÉDUCATIF

« À la fin de leur scolarité, 100 % des élèves doivent être citoyens et employables tout au long de leur vie »

L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE REPRÉSENTE L’UN DES PRINCIPAUX LEVIERS DE CROISSANCE POUR LA FRANCE.

NOTRE SYSTÈME ÉDUCATIF DISPOSE DE MOYENS CONSÉQUENTS.

MAIS LES RÉSULTATS NE SONT PAS AU RENDEZ-VOUS : FRANCE 26E SUR 70 AU DERNIER CLASSEMENT PISA.

MESURES

• Donner plus de moyens à l’école primaire afin que 100 % des élèves maîtrisent les savoirs de base (lire, écrire, compter), les compétences digitales et l’anglais avant d’entrer en sixième

• Créer une plateforme de ressources commune aux organisations professionnelles qui serve de référence pour bâtir les programmes de formation

• Valoriser davantage dans la notation en voie professionnelle les compétences acquises en entreprise

• Améliorer l’information sur les trajectoires et les parcours possibles en rendant lisibles les passerelles et les critères de performance des formations

• Autoriser l’ouverture des formations par apprentissage quand elles sont financées à 100 % par les entreprises

• Accorder davantage d’autonomie aux établissements

• Soutenir tous les dispositifs concourant au développement de l’esprit d’entreprendre et la créativité des élèves

illu-education-01
illu-education-02
illu-education-03
illu-renforcer-apprentissage

REFONDER L’APPRENTISSAGE

L’APPRENTISSAGE SOUFFRE D’UNE MAUVAISE IMAGE EN FRANCE.

CE QUI PEUT BLOQUER UN JEUNE À L’ÉCOLE PEUT ÊTRE LIBÉRÉ PAR L’APPRENTISSAGE.

CESSONS D’OPPOSER APPRENTISSAGE ET FORMATION ACADÉMIQUE.

MESURES

• Rendre obligatoire l’information de chaque élève sur les débouchés des cursus

• Mettre en place une évaluation indépendante du système éducatif

• Co-construire les diplômes à finalité professionnelle entre l’état et les branches professionnelles

• Valoriser la fonction de tuteur d’entreprise

• Supprimer la carte des formations et permettre aux entreprises d’ouvrir elles-mêmes des formations en apprentissage

• Redonner aux entreprises la liberté de financer l’apprentissage

• Simplifier la règlementation des contrats d’apprentissage en l’alignant sur le droit commun des contrats

illu-education-04
illu-education-05
illu-education-06