sub-title_revolution-numerique

LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE

UNE CHANCE POUR LA FRANCE

monde-connecte

En 2015, près de 205 milliards d’e-mails ont été échangés dans le monde. Nous vivons dans un monde connecté : la France compte, à elle seule, plus de 13 millions de bornes wifi publiques (en comparaison, les états-Unis n’en ont que 9,58 millions). Mais le numérique est bien plus qu’un secteur d’activités innovantes. Il transforme en profondeur nos façons de travailler, de consommer, d’échanger, ainsi que nos modèles économiques et nos modes de vie.

La révolution numérique influence nos habitudes et modifie nos priorités. Ainsi, les consommateurs préfèrent se passer d’intermédiaire et choisissent d’utiliser plutôt que de posséder. En attestent les résultats extraordinaires de l’économie collaborative  – composée de 90 000 start-up – dont le chiffre d’affaires mondial a été multiplié par 15.

numerique-3

C’est également la raison pour laquelle, parmi les leaders mondiaux du numérique, elle compte le numéro un mondial du covoiturage (Blablacar), le premier site au monde de vente événementielles (Vente-privée), un spécialiste mondial du ciblage publicitaire (Criteo). Sans parler de l’école 42 qui forme aux techniques informatiques grâce à une pédagogie innovante. La révolution digitale est un formidable levier de croissance et d’emploi, tirons-en parti !

numerique-1

Classée 8e parmi les pays les plus avancés dans la transformation numérique, selon la dernière étude Vanson Bourne, la France explore pleinement toutes les possibilités de cette révolution en accordant une place primordiale aux start-up. C’est ainsi que Paris accueillera en 2017 le plus gros incubateur du numérique au monde (1 000 start-up) à la Halle Freyssinet.

On innove plus qu’avant. Il y avait près de 402 000 chercheurs en France en 2014 soit 22 % de plus qu’en 2001. D’ailleurs, 95 % des entreprises françaises considèrent la formation comme un investissement pour leur développement. En misant sur l’innovation, elles misent également sur l’exportation. C’est pourquoi au Consumer Electronics Show à Las Vegas, le temple des objets connectés, la France a été le deuxième pays le plus représenté en 2016 et le troisième en 2017 avec plus de 250 start-up exposantes.

numerique-2