valeurs

LES VALEURS

Redonner du sens au capitalisme, à l’entreprise

La dernière crise de 2008 a vu l’économie mondiale passer près de la déroute et modifier le regard des Français sur l’entreprise. Dans un contexte de mondialisation et de mutations accélérées rendant l’avenir incertain, il est primordial de donner envie aux Français de se mobiliser pour plus de croissance et de contribuer au développement d'entreprises plus compétitives.

Le système capitaliste repose sur des fondements sains :

La libre entreprise, l’initiative individuelle, le souci de rentabilité et d’investissement, la notion de valeur et de marché. Aucun système économique n’a pu assurer à une société un degré de développement comparable.
Cependant la pratique du capitalisme engendre des dérives et des excès : raréfaction des ressources et de l’énergie, pollution croissante à l’échelle mondiale, inégalités croissantes : près de la moitié des richesses mondiales sont détenues par 1 % de la population. Dans certaines entreprises, l’approche purement financière de l’économie et la vision à court-terme bénéficient davantage aux actionnaires et aux partenaires financiers qu’aux salariés, aux clients ou à l’ensemble de la société. Ces logiques minent le système actuel, nuisent à son acceptation. Elles impactent tous les acteurs de l’entreprise et finissent par entraîner une perte de sens généralisée.

Les nouvelles pratiques du capitalisme

Face à ce phénomène, la prise de conscience est globale. De nombreux mouvements naissent dans le monde entier pour défendre les notions de bien-être, de capital humain, de respect de l’environnement et de consommation citoyenne. Alors que la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) élargit le champ de responsabilité des entreprises, des courants de pensée et des initiatives en Europe font évoluer les pratiques du capitalisme (Breaktrough Capitalism, Shared Value Initiative) en se centrant sur les notions de sens, d’utilité, de bien commun et de finalité de l’économie dans un monde durable. Toutes ces initiatives visent à mettre l’être humain et la planète au cœur du système tout en générant du profit.

L’utilité au cœur du projet d’entreprise

L’entreprise doit pouvoir répondre à la question de l’utilité de son projet pour l’homme, pour son propre écosystème et pour l’ensemble de la société. Pour éviter les dérives du capitalisme, la performance doit désormais être au service de l’utilité de l’entreprise, et non l’inverse.

Le sens : la clé d’un capitalisme plus vertueux

C’est en redonnant du sens à l’économie et dans l’entreprise que l’on parviendra à retrouver un capitalisme plus vertueux. A ce titre, le rôle du chef d’entreprise est primordial.

valeurs-1

Repenser la place de la finance, donner la priorité aux bonnes pratiques managériales

Deux leviers pour le dirigeant : expliquer aux actionnaires les ressorts opérationnels, immatériels et humains de l’entreprise, ne pas réduire les pratiques managériales aux indicateurs financiers, accorder plus d’autonomie, de liberté, de responsabilité aux collaborateurs.

Des résultats visibles

Ainsi, l’entreprise favorise son propre développement et sa pérennité. Elle contribue au développement de la société en intégrant les grandes mutations technologiques et assure une plus grande motivation des salariés.